Muse ouvre en novembre : un nouvel équilibre pour le commerce à Metz

A quelques mois de l’ouverture, prévue le 22 novembre prochain, Apsys poursuit la commercialisation de son nouveau centre commercial à Metz. Baptisé Muse, il s’inscrit dans le développement du nouveau quartier de la ville, L’Amphithéâtre, voulu comme une extension du centre-ville.


Visuel du futur centre commercial Muse à Metz par Apsys DR

Et pour coller à cet aménagement, le centre, imaginé par l’architecte Jean-Paul Viguier, mêle les espaces intérieurs aux espaces extérieurs avec des places, soulignant ainsi cet esprit de prolongement du cœur de ville.

Patricia Sallusti, adjointe au maire déléguée au Commerce à Metz décrit : « Nous avons voulu une liaison douce entre le centre commercial et la ville, alors nous avons investi plus de deux millions d'euros pour faire un cheminement piéton, pour les vélos, les voitures et surtout pour les transports collectifs reliant ces deux parties.Un aménagement voulu autant par les commerçants du centre-ville que la direction d'Apsys, afin que tout le monde puisse s'y retrouver ».

Au total, 112 commerces sont répartis sur une surface de 80 000 mètres carrés, dont 90 boutiques, 12 moyennes surfaces et 10 restaurants. Des enseignes regroupées au sein des différents univers pensés pour le centre : l’espace créateur, beauté, restauration, famille et « les incontournables de la mode ».

Dès le début des travaux en 2014, Muse avait attiré des enseignes locomotives, telles que Carrefour Market et Primark, qui ne sont pas encore implantées dans la région. Depuis, plusieurs se sont manifestées comme Adidas, Undiz, Sephora, Kiko, Levi’s, Guess, Izac, Mango, Zadig & Voltaire, Cosmoparis et Le Temps des Cerises. Des noms déjà présents dans la région.

Pour d’autres, c’est une première. C'est le cas pour Kujten, la jeune griffe parisienne de cachemire, Kway, Rituals, Habitat, Uniqlo, Armani Exchange, Foot Locker Kids, Nyx, Just Over The Top, JD Sports, New Look, Superdry et d'autres encore.

« L'objectif était d'essayer de faire cohabiter des enseignes complémentaires. Un pari en partie rempli mais sur la fin de la commercialisation. Apsys a engagé une politique plus agressive qui a fait que l'on retrouve certaines enseignes à la fois chez Muse et dans le centre-ville, regrette Patricia Sallusti. Mais nous sommes lucides, c'est une chance pour la ville d'accueillir le centre commercial. Maintenant nous sommes en attente de voir les répercussions sur la ville. Nous avons eu des discussions avec Le Printemps, Les Galeries Lafayette et Kiabi présents en centre-ville et ils disent ne pas être inquiets. Ils pensent que cela va amener une nouvelle clientèle ».

Le centre est aujourd'hui pré-commercialisé à 95 %. Muse vise une fréquentation de 7,4 millions de visiteurs par an, une fois sa vitesse de croisière atteinte. Pour parvenir à cet objectif, Apsys mise sur sa proximité avec la gare SNCF, le centre culturel Pompidou Metz et le futur hôtel Starck.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterSportMode - DiversDistribution