Mode masculine : Lanvin, Saint Laurent, Hermès, Paul Smith, Ann Demeulemeester

PARIS, 28 jan 2007 (AFP) - Plusieurs créateurs ont illustré dimanche 28 janvier l'art de conjuguer élégance sans raideur et confort sans laissez-aller, dans les collections de prêt-à-porter masculin pour l'automne-hiver 2007-2008 qu'ils ont présentées à Paris.


Simplicité du gilet, chic du chapeau chez Saint Laurent, lors des défilés prêt-à-porter à Paris, le 28 janvier 2007 - Photo : Martin Bureau/AFP

L'homme d'aujourd'hui doit "être moderne", "pas trop habillé et pas trop décontracté, élégant, chic", a résumé le styliste de Lanvin, Lucas Ossendrijver, à l'issue de son défilé.

Chez Lanvin, l'allure est donc juvénile et chic, en pantalons à bandes verticales sur le côté ou resserrés par un bord côtes sur les chevilles, comme des joggings.

Baskets aux pieds, un chapeau mi-casquette mi-bombe sur la tête, l'homme Lanvin aime s'habiller mais sans jamais oublier son confort. Il adopte la cravate, mais assortie à des chemises soyeuses et brillantes, parfois de couleur éclatante comme ses baskets, et avec des vestes d'aspect froissé comme certains de ses pantalons.

Il glisse un pantalon violet dans ses baskets vernies noires, s'enroule dans un long manteau de lainage à capuchon, réchauffe son pantalon irisé sable d'une longue parka.

"Tout est très doux et en même temps très confortable", souligne Lucas Ossendrijver qui reconnaît s'être "beaucoup inspiré des joggings".


Création Saint Laurent, lors des défilés prêt-à-porter à Paris, le 28 janvier 2007 - Photo : Martin Bureau/AFP

Stefano Pilati enveloppe l'homme Saint Laurent dans des capuches/cols roulés en peau lainée, vernies ou en lainage, indépendantes des vêtements qu'elles accompagnent. Ces cagoules se portent aussi bien avec un ample manteau rouge sur pantalon de flanelle qu'avec un costume.

La fourrure rase orne les cols ou les poignets des manteaux et se décline en débardeur chocolat sur un pull gris, ou en pull sculpté de motifs géométriques.

L'homme aime aussi les longs et souples gilets de lainage gris, les duffle-coats, les manteaux droits et noirs à la doublure matelassée or, les longues parkas d'aspect nylon. Il préfère les foulards de soie aux écharpes de laine.


Créations Saint Laurent, lors des défilés prêt-à-porter à Paris le 28 janvier Photo : Martin Bureau/AFP

Chez Hermès, le cuir et le cachemire règnent en maîtres dans un vestiaire décliné en nuances de bruns et de gris.

Véronique Nichanian propose des trenchs en veau ou en bufle, sur des pantalons en laine glacée et des pulls de laine, et de nombreuses variations de blousons en veau, bufle, agneau mais aussi en crocodile ou en lézard, plus rarement en cachemire.


Gros pull porté avec un gilet, lors du défilé prêt-à-porter Hermès à Paris, le 28 janvier 2007 Photo : François Guillot/AFP

Ce vestiaire aux matières luxueuses comprend aussi de longues parkas à capuches avec des doublures amovibles en castor et des manteaux droits en drap de laine ou en cachemire et laine. Les manches de gros cols roulés en cachemire dépassent de celles des vestes, de fins pulls en laine et soie comportent de discrètes rayures verticales.

Le Britannique Paul Smith fait la part belle au velours ras dans des tonalités automnales (marron, prune, bronze) pour des vestes parfois rebrodées de feuillages d'or ou des manteaux. Les pantalons, souvent à revers ou avec une bande de couleur le long de la jambe, sont coupés bien au-dessus de la cheville et dévoilent les bottines ou des chaussettes de couleur vive.

Des bonnets à pompons et des casquettes de laine, moulantes et colorées, ponctuent joyeusement ce vestiaire.


Veston et veste assortis, chez la Belge Ann Demeulemeester,
lors des défilés prêt-à-porter à Paris le 28 janvier 2007
Photo : François Guillot/AFP

Chez la Belge Ann Demeulemeester, l'homme se prépare à un rude hiver avec des peaux lainées, des cols de fourrure, d'épaisses vestes, des superpositions, des casquettes de style marin tombant sur l'oeil, de grosses bottes.

Même les pantalons se superposent : l'un se glisse dans les bottes noires, l'autre se coupe comme un bermuda et s'enfile par-dessus. Les peaux lainées se portent sans manche sur un gros lainage ou en manteau sur un pull de maille fine.

La palette des couleurs privilégie le noir, le blanc, le gris, le violet.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - AccessoiresLuxe - DiversDéfilés