Maaji : la griffe de bain colombienne de L Catterton accoste en Europe

La marque colombienne de maillots de bain Maaji muscle sa stratégie européenne. Celle qui est la propriété de L Catterton (fonds soutenu par LVMH, le groupe Arnault et Catterton) depuis avril 2017 travaille désormais à son expansion sur le Vieux Continent. La dernière actualité en date est son lancement en Italie via la signature d'un accord de distribution avec la société Les Bas, basée à Novi Ligure et dirigée par Antonio Fasciolo, qui en 2016 avait déjà obtenu la distribution en Italie de l'australienne Seafolly, autre marque féminine de vêtements de plage et maillots appartenant à L Catterton.


Maaji, été 2018 - DR

Maaji a enregistré un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros en 2017 (dont 80 % proviennent des ventes en gros). À ce jour, la marque colombienne est distribuée dans 54 pays, et sa pénétration en Europe prend petit à petit de l'importance, d'abord via la Grèce, où la marque est vendue dans environ 50 magasins multimarques, tandis qu'elle est jusque-là présente assez sporadiquement sur le reste du continent, via 7 multimarques en Russie, 13 en Espagne, 2 au Portugal et 2 en France. En Italie, Maaji a fait son entrée via son nouveau distributeur chez une trentaine de clients, avec l'objectif d'être distribuée dans une centaine de points de vente en trois ans. 

Mais Maaji compte bien passer à la vitesse supérieure dans les autres pays européens, notamment en France. La griffe soutenue par le bras d'investissement de LVMH a ainsi choisi les Galeries Lafayette pour porte d'entrée dans l'Hexagone, puisque l'enseigne la distribue désormais en ligne et dans les magasins d'Haussmann, Montpellier, Toulouse et Nice Masséna depuis quelques semaines.

Maaji possède également 8 magasins monomarques en Colombie, deux au Costa Rica et un en République Dominicaine, et collaboré avec des revendeurs internationaux tels que Nordstrom, Revolve, Asos, Amazon, Neiman Marcus et Anthropologie. La marque colombienne propose deux collections par an, composées chacune de six sous-collections que l'entreprise appelle "stories", auxquelles s'ajoute une ligne d'accessoires. Elle se distingue notamment par ses maillots qui suivent les tendances tout en se faisant multiples et ludiques, puisque réversibles.

En avril 2017, Maaji avait été acquise par L Catterton, la société d'investissement du géant français LVMH et de l'américain Catterton. Son rachat faisait suite à celui de la marque australienne Seafolly en 2014, avec l'intention de constituer un pôle beachwear à partir de ces deux marques haut de gamme (entre 100 et 150 euros pour un maillot). Seafolly, de son côté, a déjà atteint le seuil de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit le double de Maaji.
BalnèaireBusiness