Les montres Baume font leurs premiers pas sur la scène horlogère mondiale

Annoncée il y a un mois, le lancement de la marque de montres Baume par le géant du luxe Richemont ancrait un nouveau positionnement pour le groupe suisse. A travers sa gamme aux prix plus accessibles que son offre habituelle (environ 560 euros) vendue en priorité sur le net, Baume s’adresse à une clientèle plus jeune et vient concurrencer certaines marques du groupe concurrent, Swatch Group.


L'outil de customisation en ligne de Baume - DR

Pour aller à la rencontre de ses futurs clients, la maison s’est installée quatre semaines à Los Angeles dans une villa de Malibu, la "Baume Beach House". Un événement organisé par l’agence américaine Starworks Group (Vice Media) invitant Djs, cocktails et faune connectée sans transaction à l’arrivée, « l’objectif, précise Marie Chassot, directrice générale de Baume et ex-directrice du développement produit de Baume & Mercier, étant de comprendre auprès de quelles communautés la marque prenait sens ».
 
Après Los Angeles, c’est Paris qui devrait recevoir Baume, un événement étant prévu en octobre prochain, avant Londres, troisième marché ciblé par la marque. « Une approche progressive, soutient Marie Chassot, ayant pour but d’adapter notre message aux différentes cultures et aux différents langages. »
 
Si le lancement de Baume s’est confiné à la partie en ligne à ses débuts, la marque devrait rapidement opérer en parallèle un déploiement physique via une présence dans les concept-stores et les grands magasins, une première expérience étant menée depuis quelques jours chez Maxfield à Los Angeles. D’autres points de vente, et notamment à Paris, devant être annoncés dans les semaines à venir.
 
Autre action menée pour séduire les consommateurs, le lancement d’éditions limitées de montres qui viendront s’ajouter à la possibilité de customiser ses propres modèles et à des collaborations avec d’autres griffes « sur un mode exclusivement collaboratif, évoque-t-on, et autour de marques de même dimension ».
 
« Des actions ayant pour objectif de séduire au-delà de la cible des millennials, très variable d’un continent à l’autre, explique Marie Chassot, et surtout de fédérer autour d’une approche nouvelle de la consommation, plus engagée et plus écologique. Baume est une marque lifestyle, avec un état d’esprit, avant d’être une marque horlogère. »

Pariant sur une liste d’engagements environnementaux - zéro stock, renoncement au cuir animal pour les bracelets, création d’une économie circulaire grâce à la transformation de matières plastiques, soutien aux associations de défense des océans (Waste Free Ocean)… -, la marque Baume revendique son décalage par rapport aux marques de l’horlogerie traditionnelle. Sa campagne exclusivement digitale, son penchant pour l’innovation – outil de customisation, réalité augmentée – et ses prochains événements aux quatre coins du monde devraient l’aider à affiner sa communauté d’admirateurs.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

HorlogerieBusiness