Le maquillage de luxe fait de l'œil aux millennials

Les labels Too Faced et Becca Cosmetics rachetés par l’américain Estée Lauder, NYX par L’Oréal... Les géants mondiaux de la beauté s’intéressent depuis longtemps aux marques de maquillage prisées des millennials, ces jeunes consommateurs âgés de 18 à 35 ans. Un public qui en matière de beauté dépense plus que la moyenne et dont les marques de luxe ne veulent pas se passer. Selon une étude menée par Ipsos en 2015, le budget mensuel des Français consacré aux dépenses beauté est de 35 dollars (30 euros) en moyenne, un chiffre qui monte à 42 dollars (36 euros) pour les 19-24 ans.


Dior Backstage la nouvelle ligne de maquillage de Dior - DR

C’est pour séduire ces jeunes consommateurs que Dior vient de lancer Dior Backstage, une ligne de maquillage imaginée par Peter Philips, le directeur de la création et de l’image du maquillage de Dior. Au cœur de cette gamme, un large choix de fonds de teint qui, avec 40 nuances, s’adresse à toutes les carnations. Packagé dans des flacons en plastique aux courbes rondes, ce produit est vendu environ 40 euros, là où les autres fonds de teint de la marque oscillent plutôt autour de 50 euros.

Incarnée par les tops en vogue Bella Hadid, Chu Wong, Manuela Sanchez et Ruth Bell, la ligne se décline également en palettes pour les yeux, pour les sourcils... des produits qui jouent la carte du maquillage chaud et naturel. Pour faire connaître Dior Backstage, la marque a entrepris depuis le début du mois de juin une tournée des centres commerciaux français où, avec son espace éphémère, ses make-up artists font découvrir la ligne aux visiteurs.  
 
De son côté, Dolce & Gabbana, dont la licence beauté est détenue par le groupe japonais Shiseido, a récemment lancé "Millenialskin". Ce produit qui promet un teint frais et naturel, est présenté comme le soin teinté le plus léger de Dolce & Gabbana. Là aussi, la marque le propose dans plusieurs nuances, dix exactement. Côté prix, "Millennialskin" est vendu en exclusivité aux Galeries Lafayette Haussmann au prix de 45 euros, un tarif en ligne avec les marques de luxe.
 
De son côté, Chanel sort des codes classiques du luxe et joue la carte ludique puisque, pour présenter sa gamme de maquillage, la maison a imaginé une salle d’arcade au sein de laquelle les collections « Rouge Coco » de Chanel se substituent aux objets habituellement utilisés dans ce type d'endroit. Un dispositif qui prend place du 21 au 24 juin sur les toits des Galeries Lafayette Haussmann.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

CosmétiquesBusiness