La Supima Design Competition fête ses 10 ans à Paris

Créée en 2008 par Supima, l’association américaine chargée de  la promotion du coton haut de gamme cultivé en majorité aux Etats-Unis (et parfois surnommé cachemire-coton), la Supima Design Competition récompense depuis 10 ans les jeunes talents émergents de la mode.


DR

Après une première collaboration avec l’émission Project Runway aux Etats-Unis, l’association a créé en 2011 des partenariats avec les meilleures écoles de mode américaines – FIT, Parsons School of Design, Pratt ou Savannah College of Art and Design -, débouchant sur un soutien auprès des élèves et une compétition chargée d’élire l’élève le plus créatif dans l’utilisation du coton Supima.

« Depuis 10 ans, nous avançons de plus en plus dans nos relations avec les créateurs, explique Buxton S.Midyette, vice-président du marketing de Supima, en nous invitant dans les écoles via des programmes de création, en aidant les élèves à trouver un job, la Supima Design Competition venant récompenser ceux capables de s’approprier nos matières d’une façon créative et de donner une vraie visibilité à leurs productions via les présentations pendant la Fashion Week de New York et celle de Paris. »

Elue cette année à New York et présente à Paris au Petit-Palais, où un parterre de 20 mètres de long fleuri de coton Pima entourait le catwalk, Alyssa Wardrop, la créatrice originaire du New Jersey et diplômée du FIT (New York), a reçu un chèque de 10 000 euros. « Une somme que j’utiliserai pour payer une partie de mon école et pour lancer ma marque d’ici quelques années, mais seulement après avoir gagné en expérience », a précisé l'Américaine.

Inspirée par Margiela et Jacquemus, la jeune créatrice de 20 ans, fortement influencée par l’art en général, et Picasso ou Kandisky en particulier, remporte une finale alignant huit autres candidats.

Si le coton Supima – réputé plus haut de gamme et solide – ne représente aujourd’hui que 1%  de la production mondiale, « la qualité de notre matière et ses valeurs environnementales devraient nous emmener à d’autres développements dans les prochains mois », détaille Buxton S. Midyette. « L’intérêt désormais est d’aller séduire les designers travaillant en Europe et de les soutenir dans leur processus de création ». Et rejoindre ainsi des marques telles Thom Browne, Michael Kors, Brooks Brothers ou Uniqlo, utilisant déjà le fameux coton.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterTextileCréationEvénements