La Haute Couture annonce l’arrivée surprise de Vetements dans son calendrier

Un vent de renouveau souffle sur la Haute Couture avec de jeunes Maisons que l’on ne s’attendait pas forcément à voir invitées dans le cercle très sélect du calendrier parisien. Les griffes J. Mendel, Yuima Nakazato, Francesco Scognamiglio, Iris Van Herpen et surtout Vetements, du créateur Demna Gvasalia, seront de la partie lors de la prochaine semaine de la couture à Paris.

Le comité de direction de la Chambre syndicale a en effet élu comme « membres invités » ces Maisons, leur donnant la possibilité de présenter leur collection dans le calendrier de la couture en juillet prochain. Une reconnaissance pour ces cinq créateurs provenant d’horizons très différents.

VETEMENTS, automne-hiver 2016-17 - © PixelFormula

Demna Gvasalia, qui est aussi le directeur artistique de Balenciaga, n’en finit pas de surprendre le petit monde de la mode. Alors qu’il a annoncé récemment qu’il allait présenter ses collections homme et femme en un seul show en dehors des calendriers officiels, le créateur, qui s’inspire volontiers des friperies et de la culture underground, s’apprête à fouler les podiums feutrés de la Haute Couture !

On retrouvera également à Paris en juillet Iris Van Herpen, déjà invitée la saison dernière. Passionnée de danse, la Néerlandaise s'est tournée vers la mode lors de ses études d'art. Inspirée par la technologie et l'artisanat, elle est toujours en quête d'expérimentations, utilisant notamment l'impression en 3D et les matières nouvelles pour confectionner des créations étonnantes.

Avec ses tenues futuristes en 3D, le styliste japonais Yuima Nakazato s’inscrit dans le même registre. Formé à l'Académie royale des Beaux-Arts d'Anvers, il lance sa marque en 2009 et incarne depuis le renouveau de la créativité japonaise, habillant de ses robes uniques artistes et célébrités.

La page d'accueil du site du japonais Yuima Nakazato, yuimanakazato.com

Héritier d’une dynastie de fourreurs français qui servaient les tsars au 19ème siècle, le créateur parisien Gilles Mendel a fondé sa propre marque de prêt-à-porter, J. Mendel, en 2002 à New York. Une ligne contemporaine reconnaissable à son extrême féminité et son raffinement.

Avec ce ticket pour les podiums parisiens de la haute couture, Francesco Scognamiglio concrétise un rêve. Le créateur napolitain basé à Milan est connu depuis toujours pour son style sexy-couture à dentelles, jouant sur les transparences.

Grâce au soutien de l’investisseur malaisien Johann Young, qui a pris en 2015 une participation de 30 % au capital de sa maison, Francesco Scognamiglio a pu concrétiser son projet d’une ligne de couture.

Francesco Scognamiglio, automne-hiver 2016-17 - © PixelFormula

Dans son communiqué, la Chambre syndicale dresse aussi la liste des membres invités reconduits, qui sont Aouadi, Guo Pei, Ilja, Julien Fournié, Ralph & Russo, Schiaparelli, Ulyana Sergeenko et Zuhair Murad.

Elle annonce par ailleurs l’absence temporaire de Pierre Cardin, qui quitte Paris cette saison pour présenter sa collection le samedi 9 juillet au Château du Marquis de Sade, à Lacoste, petit village provençal adopté par le riche créateur.

Pierre Cardin y a acquis le château du Marquis de Sade, qu’il a rénové ainsi que plusieurs maisons du village et y organise chaque été un festival d’art lyrique qui accueillera exceptionnellement cette année le défilé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterDéfilés