Inditex tire 12 % de ses ventes du e-commerce

Le groupe Inditex, à la tête de chaînes comme Zara et Massimo Dutti, tire 12 % de ses ventes totales d’Internet dans les pays où il opère en ligne, soit un total de 49 pour le moment. Ces informations ont été révélées ce mardi par le président-directeur, Pablo Isla, devant l'Assemblée générale des actionnaires.


Pablo Isla - Conseil des actionnaires d’Inditex 2018

La société tire, selon lui, son succès de deux axes stratégiques : sa capacité à réagir et à renouveler constamment son offre pendant la saison, et l’accent mis sur les synergies entre boutiques physiques et en ligne.

Grâce à cette stratégie, a-t-il affirmé, le plus grand groupe textile du monde a réussi à faire croître ses ventes de manière « durable » sur les cinq derniers exercices, cumulant un total de +59 % au cours de la période.

Le dirigeant d’Inditex a tenu à rappeler que les ventes du groupe par Internet ont augmenté de 41 % lors de l’exercice 2017, clôturé en février. Elles représentaient alors 10 % du chiffre d’affaires total. Ces données ont été dévoilées pour la première fois par la société lors de la publication des comptes en mars.

Et un nouveau chiffre est venu s'ajouter lors de cette Assemblée générale : la vente en ligne représente déjà 12 % des ventes totales des 49 marchés où la compagnie possède un site Internet. Son enseigne phare, Zara, a d'ailleurs ouvert de nouvelles boutiques en ligne en Inde, en Thaïlande, en Malaisie, au Vietnam et à Singapour en 2017, mais aussi en Australie et Nouvelle-Zélande en 2018.

Le PDG a souligné que les ventes comparables du groupe dans les boutiques ouvertes depuis plus d’un an (dont les boutiques en ligne) ont augmenté de 5 % en 2017 et de 36 % en cinq ans.

Selon Pablo Isla, ce chiffre reflète « la capacité de l’entreprise à générer de la croissance organique sans nouvelles ouvertures ». « Cela montre clairement et significativement la bonne santé du groupe. »

D’autre part, il a rappelé que le groupe comptait bien continuer ses investissements pour assurer une croissance durable au cours des prochains exercices. Les principaux domaines concernés seront les nouvelles technologies, la logistique, le réseau de boutiques et le développement de la présence en ligne.

De nouvelles boutiques continuent donc d'ouvrir, le dernier marché en date dans lequel le groupe a lancé ses enseignes étant la Biélorussie, 96e pays d'implantation pour le groupe, qui totalise désormais 7 475 magasins dans le monde.

Inditex a investi 1,8 milliard d’euros l’année dernière et 8 milliards au cours des cinq derniers exercices. Pour l’exercice en cours, le montant des investissements atteint déjà 1,5 milliard d’euros.

La rédaction avec EFE

Traduit par Clémentine Martin

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresBusiness