Inditex doit se contenter d'une croissance de 2 % au premier trimestre 2018

Inditex poursuit sa route en affichant des ventes toujours plus élevées, mais ralentit son rythme de croisière. Habitué à des taux de croissance à deux chiffres depuis deux décennies, le géant espagnol du prêt-à-porter (Zara, Bershka, Oysho, Pull & Bear…) n’a enregistré qu’une hausse de 2 % de son chiffre d’affaires au premier trimestre de son exercice 2018, à 5,65 milliards d’euros. En monnaies locales, la hausse atteint toutefois 7 %, Inditex pointant une variation notable des taux de change. Pour comparaison, au premier trimestre 2017, la progression des ventes était tout de même de 14 %.


Inditex investit dans l'omnicanalité pour pérenniser son activité. - Zara

Sur les trois mois écoulés (du 1er février au 30 avril), son bénéfice net augmente quant à lui de 2 % par rapport à la même période l’an dernier, pour atteindre 668 millions d’euros. Sur ce point, le groupe fondé par Amancio Ortega s’en sort haut la main par rapport à son rival suédois H&M, qui a lui annoncé un fléchissement de 44 % de son bénéfice net au premier trimestre de son exercice 2018 (à 135 millions d’euros).

Totalisant désormais 7 448 unités, toutes enseignes confondues, le groupe Inditex poursuit la redéfinition de son parc : il y a eu 63 ouvertures nettes en un an, tandis qu’il procède à de nombreuses absorptions, rénovations et fermetures de magasins peu dynamiques pour rouvrir de plus grands flagships, à l’empreinte plus affirmée.  

Pour le deuxième trimestre, la société galicienne annonce que son chiffre d’affaires à taux de change constants a progressé de 9 % entre le 1er mai et le 11 juin derniers. Cela apporte de la confiance à Pablo Isla, son dirigeant, qui martèle face aux analystes sa stratégie actuelle basée sur l’omnicanalité, soit de plus intenses connexions entre son réseau physique et sa présence en ligne.

Sur le premier trimestre, Zara a ainsi ouvert de nouveaux sites marchands en Australie et en Nouvelle-Zélande, tandis que l'enseigne a inauguré à Londres, dans le centre commercial Westfield, son magasin du futur, proposant diverses technologies – dont la réalité augmentée et le click & collect automatisé - censées améliorer le parcours shopping de ses clients.


Les bureaux agrandis et rénovés d'Arteixo, près de La Corogne. - Inditex

Revoyant aussi ses installations, Inditex a finalisé l’expansion de son siège à Arteixo en Espagne, et ouvrira cet été un nouveau centre logistique de 90 000 mètres carrés à Laracha (en Galice). L’investissement sur ces sites dépasse les 150 millions d’euros.

Enfin, une nouvelle tête pensante rejoint le conseil d’administration du groupe en la personne de Pilar Lopez, présidente de Microsoft Espagne. Elle remplace en qualité de membre indépendant Carlos Espinosa de los Monteros, dont le mandat s’achève.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDistribution