Carine Ngomo (L’Occitane en Provence) : « Beauté et mode sont des univers proches en termes de tendance »

Après My Little Paris, Soledad, Pierre Hermé, Antik Batik et plus récemment 1789 Cala, pour cette rentrée, L’Occitane en Provence a choisi de collaborer avec la griffe de prêt-à-porter féminin Balzac Paris. Ainsi, dès le 16 octobre prochain dans les boutiques L’Occitane et sur l'e-shop de la marque de soins, un bandeau en laine signé Balzac Paris sera proposé à 20 euros (10 euros dès 40 euros d’achats). Responsable Communication et Partenariats Europe de L’Occitane en Provence, Carine Ngomo explique pourquoi la marque joue la carte des collaborations, notamment mode.

Produits L'Occitane en Provence

FashionNetwork : L’Occitane en Provence multiplie les collaborations avec des griffes de mode. Pourquoi ce choix ?


Carine Ngomo : La beauté et la mode sont des univers complémentaires, très proches en termes de tendance, d’esthétisme, qui s’entremêlent souvent et se répondent. Il est donc assez naturel de croiser ces deux domaines qui ont de réelles affinités. C’est aussi l’opportunité de provoquer une rencontre des clients et des communautés de chacune des marques (beauty addicts et fashion addicts), et de tisser des liens entre eux. Pour L’Occitane en Provence, les collaborations avec la mode permettent également de renforcer le côté « art de vivre » de la marque, notamment à travers le développement d’accessoires. Après 1789 Cala cet été, L’Occitane en Provence a ainsi choisi Balzac Paris cet automne pour le développement d’un bandeau cheveux et une parenthèse cocooning sans nuage.

FNW : Comment la marque choisit-elle ses collaborations ?

CN : Chez L’Occitane en Provence, nous croyons au pouvoir des histoires vraies, de la nature et des hommes, et avons à cœur de transmettre cet héritage. Les collaborations que nous mettons en place répondent à cette philosophie et mettent en avant des origines communes – le Sud – et l’art de vivre méditerranéen, les matières et les ingrédients naturels, la fabrication dans le respect de la tradition, l’entreprenariat féminin et le Made in France.

FNW : Qu’est-ce-que ces collaborations apportent à L’Occitane en Provence ?

CN : L’intérêt de ces collaborations est d’offrir à notre clientèle des produits exclusifs en édition limitée, de faire redécouvrir la marque à certains clients et d’en conquérir de nouveaux qui n’auraient pas encore été séduits par L’Occitane en Provence. Il s’agit aussi de mettre à l’honneur des marques de mode niche qui nous ressemblent et qui méritent d’être encore plus connues via la puissance de notre réseau de points de vente.

L’Occitane en Provence est une marque de L’Occitane International (Melvita, Erborian et L’Occitane Brésil). Sur son exercice 2016-17, le groupe de cosmétique coté à la Bourse de Hong Kong a vu ses ventes bondir de de 3,2 %, à 1,3 milliard d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversCosmétiquesBusiness