Boardriders emprunte 600 millions de dollars pour financer l'achat de Billabong

Il y a à peine deux ans, le groupe Boardriders (anciennement connu sous le nom de Quiksilver) sortait d'une période de cinq mois durant lesquels il se trouvait en situation de mise en protection dans le cadre de la loi américaine sur la faillite (Chapter 11). Le montage financier opéré par Oaktree Capital, son nouveau propriétaire, lui permettait de repartir de l'avant.


Rvca

Entre cette faillite et l'annonce du rachat de son principal concurrent ce 4 janvier, le changement est radical. Bien sûr, la société d'investissement Oaktree est actuellement un des actionnaires majeurs de Billabong, depuis un refinancement du groupe comprenant notamment les marques Billabong, RVCA, Element, VonZipper et Xcel en 2013.

Mais Boardriders achète tout de même Billabong pour une valeur d'entreprise de 380 millions de dollars australiens, soit un multiple de 7,4 fois l'Ebitda pro forma 2017 de Billabong ou un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement, selon un communiqué de presse de Billabong. L'évaluation équivaut à environ 300 millions de dollars.

Pour financer cela, selon trois sources consultées par Reuters, Boardriders, qui est dirigé par David Tanner, a contracté pour 600 millions de dollars d'emprunts.

La nouvelle dette de Boardriders comprendra une facilité de crédit renouvelable adossée à des actifs de 150 millions de dollars américains et un prêt à terme de 450 millions de dollars avec une priorité de premier rang, selon les sources.

Bank of America Merrill Lynch va organiser la facilité de crédit renouvelable, selon les sources. La Deutsche Bank dirigera le prêt à terme aux côtés de BAML et de Macquarie Capital. Le produit servira à financer l'acquisition de Billabong et la dette de refinancement des deux sociétés. BAML, Deutsche Bank, Macquarie et Oaktree ont refusé de commenter. L'accord devrait être finalisé en avril.

L'Ebitda de la société combinée totalisera environ 100 millions de dollars, sans tenir compte des synergies découlant de la fusion, ont indiqué deux sources. Son chiffre d'affaires pourrait lui approcher les 2 milliards de dollars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

SportBusiness